lundi 24 mars 2008

Menteurs de recherche

Avertissement au lecteur : attention, je vous réserve une série* de jeux de mots foireux sur mes titres, il va falloir s'accrocher.
* série limitée (deux autres exemplaires seulement en réserve, soyez rassurés).

Avec un titre pareil, vous vous dites "tiens, elle va nous servir du réchauffé" (eu égard cet article-). Oui… et non. Les arrivées plus ou moins délirantes sur mon blog se sont calmées (encore que, le lendemain de mon article, Google dénonçait la quête d'un "blog avec de gros nichons", ce qui, avouons-le, était une erreur d'aiguillage assez démesurée) et l'on n'entre chez moi que par des portes grandes-ouvertes.

Cela étant, j'attire un certain nombre de personnes à la recherche de photos de chambres d'adolescentes (la compile des mots photo / chambre / fille / ado variant légèrement d'une fois sur l'autre). En soi, ce n'est pas un outrage, étant donné que ces mots sont récurrents en ces lieux. Mais j'en suis venue à me demander moi-même ce que pouvait bien avoir de si particulier une chambre d'adolescente aujourd'hui, pour qu'on en cherche ainsi moult photos sur le web. Si vous avez des pistes, dites-le moi : au moins, ça renseignera mes visiteurs égarés.

Parce que, me concernant, ma chambre d'adolescente n'était pas bien différente de ma chambre d'enfant : hormis le mobilier, pas grand-chose n'a changé durant les dix-huit années où je l'ai occupée à plein temps. Même le papier peint à petites fleurs (que j'aimais beaucoup) est resté jusqu'à il y a quelques années. La seule modification majeure fut, au plus fort de ma rébellion, la couverture du moindre centimètre carré d'un pan de mur de posters et cartes postales de chevaux – un événement qui se produisit en l'absence de toute préparation psychologique de mon entourage, ce qui faillit occasionner une crise cardiaque familiale. Jusqu'à ce qu'un jour, tout reparte comme c'était venu, signant sans doute la fin d'une crise. Bref, il n'y avait pas de quoi en prendre des photos à publier sur Internet, surtout à l'époque…

D'où mon étonnement. Et mon inquiétude aussi, suscitée par cette requête troublante – parce que je me demande bien à quelle sauce vont me manger mes filles d'ici une petite dizaine d'années.

****
Reste un cas jamais évoqué : celui d'une arrivée plus ou moins hasardeuse et d'un retour régulier, tapi dans l'ombre du silence. Son occurrence est infime, mais troublante.

9 commentaires:

bruno a dit…

.. il y a deux ans presque jour pour jour, en cherchant une autre salle en Ille et Vilainepour y organiser une vente de marine, je suis tombé sur le blog d'une jeune prof toute contente d'avoir retrouvé une salle de classe sans avoir à déménager car en Ille et Vilaine !
Je n'en veux pas trop à Google.

DdM a dit…

Bruno > Je n'en veux pas à Google. Mais rares sont les erreurs d'aiguillage qui me restent fidèle...

Cécile a dit…

je cherchais des exemples de chambres d'ado l'inspiration me manquant et mes filles désirant avoir une chambre "mode"... tout simplement :)

DdM a dit…

Cécile > Ce qui ne résout pas mon problème (ni le vôtre du même coup) : qu'est-ce qu'une chambre "mode" ???

BZH Matth a dit…

Pas d'erreur d'aiguillage pour mon arrivée ici, puisqu'elle s'est faite quelques billets plus tard (un peu compliqué mes commentaires en rétro-lecture pour le visiteur lambda), suite à ton propre commentaire sur mon blog. 2008 n'était pas à la fin de ses surprises, et ne l'est pas encore je crois.

Pour en revenir aux menteurs de recherche, j'ai appris la naissance hier d'un nouveau menteur, pour le moment peu efficace (pff, puisque je n'y figure même pas encore), mais soi-disant prometteur: www.cuil.com (prononcer cool), et qui s'attache davantage au contenu qu'à la fréquence des mots recherchés.

DdM a dit…

BZH Matth > Un jour, je referai un billet à ce sujet. Parce que, si je n'ai plus de recherches "tordues", j'en ai une qui revient régulièrement et qui me laisse toujours aussi perplexe !

BZH Matth a dit…

Ah bon, laquelle alors :-D?
Tu n'en dis pas assez !! hihihi

Anonyme a dit…

Comment sais-tu que les internautes sont tombés sur ton blog grâce à tel ou tel mot?

DdM a dit…

Anonyme > Dès lors que l'on se penche un peu sur les statistiques de son blog (via une ligne de code ajoutée à un blog), on peut avoir un aperçu des requêtes Google. Certains hébergeurs de blogs ont même cette option comprise !