vendredi 29 février 2008

Pauvres de vous...

Le taux de fréquentation de mon blog n'est pas très élevé et se limite en général à des gens "connus". Toutefois, il arrive à certains "visiteurs uniques" (à prendre dans tous les sens du terme) d'échouer sur mon blog à la suite d'une recherche Internet. Et là, vous le savez (ou pas), des petits mouchards révèlent les liens que vous avez suivis et vos requêtes n'ont plus de secret pour moi. Ce qui donne lieu, parfois, à d'étranges bizarreries, dont je voulais vous faire part. Car si certains d'entre vous brouillent les pistes en ne passant pas par vos favoris (quoi, vous avez encore oublié de m'y ajouter ??), d'autres me laissent parfois perplexe.

Les premiers, je les reconnais aisément, car ils entrent par la grande porte, en recherchant le nom exact de mon blog, parenthèses comprises, ou mon pseudo avec respect des majuscules/minuscules. Tricheurs !

Les seconds – tous ceux que je ne revois jamais – ont des requêtes plus hasardeuses, voire surprenantes. En majorité, il s'agit de confusions entre "ado" (prononcez "eudou") et "ado" (diminutif d'adolescent). Rien de grave donc, sauf peut-être pour cette mère demandant à Google comme à sa meilleure amie "C'est quoi une mère pour un ado ?". (Là par contre, je ne peux pas savoir s'il s'agissait vraiment d'une mère ou d'autre chose, mais avouez quand même que la question est poignante.) Il faudra repasser sur mon blog d'ici une dizaine d'année, Madame, j'aurai peut-être quelques éléments de réponse. Cela dit, votre ado à vous, il aura eu le temps de devenir adulte (enfin, je le lui souhaite).

Les sous-pentes ont la cote aussi – je ne me souvenais même pas d'en avoir parlé ! Pour "l'agencement de la salle des fêtes", par contre, je suis désolée mais je ne vous serai d'aucun secours. Mais tout ceci reste presque trop normal. Passons donc aux choses sérieuses.

J'imagine trop la déception de celui (désolée Messieurs, mais j'ai peine à croire qu'une telle requête puisse être l'œuvre d'une femme) qui espérait trouver chez moi "photos + pénis + vagin". Comment, me direz-vous, est-il possible d'arriver chez moi avec de tels propos ? Ben je m'demande, moi aussi. Avec beaucoup de suite dans les idées semble-t-il. Par curiosité, j'ai lancé la même requête. 79 pages de résultats. J'ai parcouru les 19 premières et j'ai abandonné : je n'y étais pas. Mais on y trouve des adresses beaucoup plus suggestives que mon titre de blog. Alors des fois, je m'demande vraiment ce qui se passe dans la tête des gens.

Autre surprise avec "sale d'eau" (sic). Même avec une orthographe aussi douteuse, on trouve 891 résultats répartis sur 90 pages. Comment fait-on pour tomber sur moi ?

Mais mon plus grand étonnement vient d'une source qui m'était inconnue et dont j'ai suivi le lien. Il s'agissait en fait d'un site se présentant comme "un guide des métiers, complet et gratuit". Vous me direz, vu que j'y parle des mes élèves, ceci explique peut-être cela. Et bien non. Le métier recherché, en l'occurrence, était "agenceur de cuisine et de salle de bain". J'arrivais en troisième position (après deux autres blogs autant en rapport avec la question que moi). Le seul lien qui aurait pu apporter une réponse à celui/celle qui cherchait des renseignements sur ce métier, apparaissait 19 propositions plus bas.

Me permettez-vous de m'indigner contre ces faux-sites de faux-renseignements ? J'imaginais bien un de mes élèves, enfin décidé à se demander quelle poursuite d'études envisager, et tombant sur ce site. Il n'aurait pas pu, à la lecture de l'introduction, se méfier du contenu. Je cite, sans apporter la moindre modification : "Que vous soyez recruteur ou amateur en devenir pour l'emploie Agenceur De Cuisines Et De Salles De Bain, voici les site sélectionés pour la profession de Agenceur De Cuisines Et De Salles De Bain par *** (je protège l'anonymat de ce site, est-ce une bonne idée ??), ideal pour des infos sur le salaire, tarif ou devis, une formation, assurance, artisans, cabinet, ingenieurs en Agenceur De Cuisines Et De Salles De Bain sur les grandes villes comme Paris (ile de France), Marseille, Lyon, lille, Toulouse, Nice, Bordeau, Nante, Strasbour ou Toulon." Et voila comment, trois liens plus bas, vous arrivez chez moi.

Les voies des moteurs de recherche sont parfois impénétrables.

***********************************
Sans transition, et sans la moindre pitié pour la tartine de Bruno ;)

free music


4 commentaires:

Anouschka a dit…

Je n'ose même pas te dire par quels biais les visiteurs arrivent sur mon blog ! Va comprendre...

DdM a dit…

Anouschka > C'est si impressionnant ?
(Le lien entre la requête et le choix de lien me surprend autant que le contenu même des requêtes...)

BZH Matth a dit…

Là, je te dirais: change d'analyseur de sites. J'en utilise un aussi, pour ne pas le citer je dirai simplement qu'il appartient au même groupe que blogger (ben oui, je mets tous mes œufs dans le même panier) et les mots clé tapés pour arriver chez moi sont VRAIMENT en rapport avec mon blog, de loin parfois.

Parfois on arrive par hasard sur un blog et on reste... longtemps, très longtemps.

DdM a dit…

BZH Matth > J'ai rien fait, moi, m'sieur !! Et puis, je ne voudrais pas être déplaisante, mais les gens qui tapent des requêtes bizarres et arrivent sur mon blog le font via un célèbre moteur de recherche qui t'es cher !

Rares sont ceux qui passent sur mon blog. Encore plus rares sont ceux qui restent. Mais du coup, j'y tiens beaucoup !