jeudi 31 janvier 2008

Considérations professionnelles

Madame X et Madame Y travaillent dans la même entreprise, où elles occupent les mêmes fonctions. Elles ont le même âge, le même nombre d'enfants, les mêmes diplômes. Et pourtant, Mme X a de sérieux soucis à se faire quant à l'évolution de sa carrière. Car si la quantité, tout comme la qualité, du travail qu'elle fournit est équivalente à celui de sa collègue, elle n'en récolte pour autant jamais les honneurs.

Tout est question de stratégie, et Mme X ne maîtrise pas ce point. Lorsqu'elle rédige une lettre qu'elle soumet à la lecture de sa collègue, Mme Y trouve toujours le moyen de changer un point ou une virgule, et de se charger de remettre le tout à leur patron.

Quand Mme X suit une formation professionnelle, elle envoie un mail (informel) à ses collègues, dans lequel elle fait une synthèse de ce qu'elle a appris, sans manquer d'y ajouter quelques anecdotes et commentaires personnels pour en rendre la lecture plus digeste.
Quand Mme Y suit une formation professionnelle, elle envoie un mail (formel) à ses collègues, dans lequel elle fait la synthèse de ce qu'elle a appris, sans manquer d'estampiller de son nom chaque pied de page et d'en envoyer copie au patron. De préférence, elle enverra ses mails depuis son domicile, entre 22h30 et 2h, ou un jour chômé.

Lorsque Mme X et Mme Y travaillent sur un projet commun, Mme Y fait toujours en sorte de poser sa pierre en dernier, afin de pouvoir apporter en mains propres le dossier aux supérieurs.
Mme Y n'hésitera d'ailleurs pas à mettre ses enfants en garde un mercredi matin pour revenir sur son lieu de travail. Mme Y n'hésitera d'ailleurs pas à faire garder ces mêmes enfants jusque tard le soir pour assister à des réunions où elle brillera par sa seule présence et forcera l'admiration de tous (quel dévouement à son entreprise, tout de même !).
Mme X hésitera, elle. Et au final, elle préfèrera s'occuper de ses enfants, ne pas les savoir sans cesse chez la nounou, à la garderie ou entre les mains d'une baby-sitter. Mme X a fait des enfants pour s'en occuper, par pour payer d'autre gens afin qu'ils s'en occupent. Du coup, Mme X brille par son absence aux réunions tardives ou à des heures qui ne sont pas celles où elle est sensée travailler. Ce qui ne l'empêche pas d'abattre la même quantité de travail. Dans l'ombre.

Ainsi, et alors qu'elles ont le même âge, le même nombre d'enfants et les mêmes diplômes, alors qu'elles fournissent un travail de qualité et quantité équivalentes, Mme X passe très inaperçue dans l'entreprise, alors que sa collègue Mme Y semble être indispensable. Réfléchissant à cette situation, Mme X se disait ce matin encore que deux solutions s'offraient à elle :
- travailler moins pour gagner autant (quitte à ce que son travail ne soit pas reconnu, autant que d'autres le fassent à sa place)
- changer de stratégie, ne pas en faire plus mais surtout afficher ce qu'elle fait.
Même si aucune de ces deux solutions ne semble la satisfaire, elle commence à se poser de sérieuses questions, notre Mme X !

12 commentaires:

Anouschka a dit…

Tu arrives à me faire sourire et je peux te dire que, cet après-midi, je n'aurais pas misé dessus !

DdM a dit…

Anouschka > Ne me dis pas que l'inspectrice a été plus coriace que la grippe ?!

bruno a dit…

.. à vous deux, vous feriez pourtant un beau chromosome .. mâle.
Tente de la séduire ..

DdM a dit…

Bruno > Ne devrais-je pas m'offusquer de l'équation 2 femmes = 1 chromosome mâle ?
Ps : toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite... ;)

Anouschka a dit…

Non, l'inspectrice a compati ;)

Bruno - Mille fleurs ne sauraient te faire pardonner cette réflexion... quoique...

DdM a dit…

Anouschka > Une inspectrice compatissante, c'est déjà pas si mal !
(mille fleurs... plus le vase qui va avec ;))

Anouschka a dit…

Après, je n'oublie pas que c'est une personne passée du côté obscur...

(et des p'tits chocolats ?)

bruno a dit…

.. un petit neurone arrive dans un cerveau d'homme : personne.
Il appelle: personne. Il s'assied tout triste dans un coin quand arrive enfin un autre neurone.
- ben, qu'est ce que tu fais ?
- ben, je voulais voir des copains !
- Ah, là là ! Viens, on est tous en bas.

DdM a dit…

Anouschka > ;)
Bruno > Elle est vieille comme le monde, cette blague ! (comme quoi, les hommes ne changent pas...)

BZH Matth a dit…

Mais est-ce que Mme X est épanouie, grâce à ses enfants? Est-ce qu'elle est heureuse auprès d'eux ? Si oui, c'est sûrement là un avantage sur Mme Y.
(et je termine ma lecture des billets de janvier... il en reste encore quelques uns avant de rattraper ma chronologie [cette phrase ne veut rien dire mais je me comprends])

DdM a dit…

BZH Matth > Mme X n'a pas eu ses enfants juste pour ne pas faire trop mentir les statistiques. Son métier de mère est sans doute le plus difficile, mais surtout le plus beau qu'elle ait eu à exercer…

BZH Matth a dit…

Tant mieux, je suis content pour Mme X :-)