lundi 28 avril 2008

Sixième sens

Nous n'en avions pas parlé.
En trois ans, je ne suis pas certaine qu'on les ait consultés une seule fois. Je ne sais même pas comment elle pouvait en connaître l'existence.
Albums enfouis dans un placard depuis toujours, exhumés pour la mise en carton. Mais elle n'était pas là et ne les a pas vus.
J'avoue les avoir feuilletés, sans nostalgie, avec détachement. Albums d'un autre temps, d'une autre personne. J'en avais même extrait deux clichés que j'ai scannés, mais je n'étais pas satisfaite du traitement que je leur avais fait subir.
Et la première chose qu'Ilona me demande en descendant de la voiture de son papa hier soir, c'est "tu me montreras tes photos de mariage ?".
Elle s'est installée sur mon lit, a tout regardé, s'est étonnée de reconnaître des lieux, des personnes. Et puis elle a refermé l'album, me l'a rendu. Tu étais très belle, Maman.

9 commentaires:

romano a dit…

sans voix

Anonyme a dit…

UNE femme , une VRAI femme .........Jm...

CPEchou a dit…

Avec la musique.. c'est... très émouvant...

DdM a dit…

Romano, Anonyme, CPEchou > Excusez mon manque d'inspiration pour vous répondre... Merci de votre visite et de la trace que vous avez laissée.

Anouschka a dit…

Fluette silhouette...

Les enfants aiment faire des puzzles.

Fabrice a dit…

Ravissante tout en nostalgie et en poésie, avec en plus cette musique envoutante.
Dit moi, toi ça va…

DdM a dit…

Anouschka > Il nous manque encore bien des pièces, mais on assemble doucement...

Fabrice > Il faut bien des hauts et des bas... pour se composer une garde-robe complète ;-))

BZH Matth a dit…

J'aime bien ce non-regard, ce visage qui se dérobe, qui se cache de l'œil du photographe (même si c'est involontaire) !

DdM a dit…

BZH Matth > C'était volontaire... pour montrer le chignon !