vendredi 18 avril 2008

Jour du marché #2 : crèmerie




5 commentaires:

romano a dit…

Le monde des adultes parait grand vu d'un regard d'enfant mais l'imagination de ce même enfant dépasse largement la tête des adultes.
(très jolies, ça déclenche le sourire)

DdM a dit…

Romano > Le monde des grands est trop petit
Manque de pot manque de poésie
Trop étriqué trop riquiqui
Le monde des grands est bien trop petit
...

romano a dit…

Ca doit être pour ça que j'ai grandi, pour mieux les observer les grands. Mais l'esprit d'enfant est toujours là, parfois, quand il ne se laisse pas rattraper par la vie trop petite des grands ; pour un grand à l'esprit d'enfant divaguant.

BZH Matth a dit…

Alors, là, j'aime... j'adore même :
La première, seule, j'aime bien la façon dont cette petite souris grignote son morceau de fromage (?)

La seconde, j'adore cette curiosité enfantine.
Mais les deux ensemble : ça envoie un max (ouais, je sais, c'est limité comme vocabulaire, mais à cette heure, je ne sais pas quoi dire d'autres) :
La première, c'est le regard de l'adulte sur l'enfant, et la seconde, c'est comme si c'était un autre enfant qui regardait cette enfant.
Le noir & blanc allège efficacement la lecture des photos pour moi, pour en garder que le "message" important.

DdM >
Lunettes bleues, lunettes roses
Et sur le monde on pose
Un regard bien plus joli

Merci pour ce passage !
Tu as gardé ces lunettes?

DdM a dit…

Romano > Il y a un temps pour tout....

BZH Matth > Merci pour ce commentaire tardif et cette très fine analyse iconographique de l'ensemble :-)

Oui, je les ai gardées, ces lunettes-là...